Home > News > Rapport hebdomadaire : Le Dogecoin est maintenant disponible sur Coinbase

Rapport hebdomadaire : Le Dogecoin est maintenant disponible sur Coinbase

Coinbase a fait la une de l’actualité cette semaine en ajoutant le support du Dogecoin (DOGE) et en améliorant encore sa carte bancaire, la Coinbase Card

Coinbase propose le DOGE et étend le support de sa carte bancaire la Coinbase Card

La principale plateforme d’échange de crypto-monnaies basée aux États-Unis, Coinbase, a officiellement inscrit le Dogecoin sur sa plateforme Coinbase Pro en début de semaine. Le Dogecoin est l’une des crypto-monnaies les plus performantes cette année : elle a gagné plus de 6 000 % depuis janvier 2021. Bien que le prix ait plongé ces dernières semaines, Coinbase a décidé d’ajouter la crypto-monnaie à sa liste de crypto-actifs disponibles et la devise numérique a vu son prix bondir à nouveau pour potentiellement atteindre le niveau des 0,5 $ !

La plateforme d’échange de crypto-monnaies a également étendu la facilité d’utilisation de sa carte bancaire, la Coinbase Card. La plateforme Coinbase a annoncé en début de semaine que ses utilisateurs peuvent désormais l’associer à Apple Pay et Google Pay, ce qui leur permet d’utiliser leurs crypto-monnaies pour payer des biens et services de tous les jours via les plateformes de paiement supportées.

BNY Mellon renforce sa présence dans le secteur des crypto-monnaies

Les institutions financières traditionnelles semblent se précipiter chaque semaine dans l’espace des crypto-monnaies. Cette semaine, BNY Mellon, la plus ancienne banque américaine, a étendu sa présence sur le marché des crypto-devises en proposant une solution de garde de crypto-monnaies en Irlande. BNY Mellon offrira ce service par le biais d’une nouvelle unité d’actifs numériques appelée Digital Innovation Hub. La société, basée à Dublin, sera dépositaire de crypto-monnaies telles que le Bitcoin et d’autres actifs numériques comme les jetons non fongibles (NFT). Grâce au Digital Innovation Hub, les investisseurs institutionnels pourront détenir, transférer et émettre des actifs numériques en toute simplicité. BNY Mellon se taille une place de choix parmi les principales institutions financières traditionnelles en proposant davantage de services liés aux crypto-monnaies à ses clients.

Guggenheim demande la création d’un nouveau fonds pour s’exposer aux Bitcoins

La société d’investissement mondiale Guggenheim veut permettre à ses investisseurs de s’exposer aux crypto-monnaies et a déposé une demande auprès de la Securities and Exchange Commission. Le Guggenheim Active Allocation Fund serait un fonds d’investissement diversifié à gestion fermée, qui permettrait aux investisseurs d’accéder à un large éventail d’actifs, y compris le Bitcoin et d’autres crypto-monnaies. Guggenheim souhaite s’exposer au Bitcoin via des futures tradés en bourse, des contrats dérivés sur les crypto-monnaies et des outils d’investissement offrant une exposition au BTC. La société a déclaré qu’elle a déposé une demande d’accès aux crypto-monnaies en raison de la demande massive de ses investisseurs. Cependant, Guggenheim a prévenu qu’en raison de la nature volatile des crypto-monnaies, les investisseurs pourraient enregistrer des pertes substantielles.

Google va autoriser les plateformes d’échange de crypto-monnaies et les portefeuilles à cibler les utilisateurs américains

Le géant des moteurs de recherche Google a annoncé qu’à partir du 3 août 2021, les plateformes d’échange de crypto-monnaies et les services de portefeuilles pourront diffuser des publicités ciblant les utilisateurs américains. Google a interdit les publicités liées aux crypto-monnaies en mars 2018. Cependant, il a partiellement levé cette interdiction la même année. La firme a déclaré qu’elle n’autoriserait que les plateformes et les fournisseurs de services de portefeuille disposant d’une charte bancaire fédérale ou étatique à diffuser des publicités et à cibler les utilisateurs américains. Les entreprises doivent également se conformer à d’autres exigences, comme le maintien de la publicité et de la page de destination en conformité avec les règles de Google Ads. Les plateformes d’échange de crypto-monnaies ont connu une croissance massive au cours des dernières années, le marché haussier actuel ayant conduit à une adoption massive.

La SEC reporte sa décision concernant la demande de création d’un ETF sur Bitcoin de WisdomTree

La SEC a reporté de 45 jours sa décision concernant la demande de création d’un ETF sur Bitcoin de WisdomTree. L’agence de régulation américaine était censée décider de l’approbation ou du rejet de la proposition le 30 mai. Cependant, elle a avancé la date et prendra sa décision le 14 juillet. C’est la deuxième demande d’ETF sur Bitcoin que la SEC reporte, la prolongation de l’examen de  l’ETF de VanEck ayant eu lieu il y a quelques semaines. La SEC a rejeté toutes les demandes d’ETF sur Bitcoin soumises dans le passé, mais elle doit maintenant examiner 9 demandes d’ETF sur Bitcoin et 3 demandes d’ETF sur Ether. Alors que les États-Unis n’ont pas encore d’ETF axés sur les crypto-monnaies, le Canada prend de l’avance en proposant plusieurs ETF sur le Bitcoin et sur l’Ether.

Les CBDC gagnent du terrain

Les discussions autour des monnaies digitales de banques centrales se sont multipliées dans différentes parties du monde au cours des derniers mois. En début de semaine, Yao Qian, ancien directeur de l’Institut de recherche sur les devises numériques de la PBOC, a déclaré qu’il pensait que les CBDC pouvaient fonctionner sur le réseau Ethereum.

Selon Qian, les fonctionnalités des CBDC devraient aller au-delà de la version numérique de l’argent physique, car elles devraient avoir d’autres caractéristiques telles que les contrats intelligents et plus encore. Toutefois, Qian a déclaré que des travaux supplémentaires devaient être effectués sur les contrats intelligents afin de garantir leur sécurité avant qu’ils ne puissent être déployés sur les CBDC.

La Banque Centrale Européenne (BCE) a publié un document plus tôt cette semaine qui met en garde contre les risques pour la stabilité financière si les banques centrales ne développent pas et n’émettent pas de CBDC. Selon les auteurs, il convient de prêter attention aux risques pour la stabilité qui pourraient survenir si une banque centrale ne propose pas de CBDC. L’émission de monnaies digitales de banque centrale permettrait de préserver l’autonomie des systèmes de paiement locaux et l’utilisation internationale d’une monnaie dans un monde numérique.

Plusieurs banques centrales sont déjà en train de développer leur CBDC, tandis que d’autres investissent massivement dans leur recherche. La BCE, sous la direction de Christine Lagarde, est ouverte à l’idée de développer et d’émettre un euro numérique. Cependant, la banque essaie de trouver l’infrastructure adéquate pour cet euro numérique et Lagarde pense qu’il pourrait être lancé d’ici 2025.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.