Home > News > Nexo et Celsius ont reçu l’ordre de cesser leurs activités à New York

Nexo et Celsius ont reçu l’ordre de cesser leurs activités à New York

Les plateformes de prêt de crypto-monnaies font l’objet d’un examen minutieux de la part des régulateurs des États américains pour avoir opéré sans licence.

La procureure générale de New York, Letitia James, a adressé une ordonnance de cessation et d’abstention d’activité à deux plateformes de prêt de crypto-monnaies. Ces dernières ont été priées de cesser leurs activités dans l’État, car elles n'étaient pas enregistrées en tant que courtiers auprès des régulateurs de l’État.

Dans un communiqué de presse publié hier, la procureure générale James a ordonné à Nexo et Celsius de cesser immédiatement leurs activités non enregistrées et illégales à New York. Elle a également ordonné à 3 autres plateformes de crypto-monnaies de fournir immédiatement des informations sur leurs activités et leurs produits.

La procureure générale a déclaré : « Les plateformes de crypto-monnaies doivent respecter la loi, comme tout le monde, c’est pourquoi nous ordonnons maintenant à deux sociétés de crypto-monnaies de fermer leurs portes et nous en obligeons trois autres à répondre immédiatement aux questions ».

Selon la procureure générale de New York, l’ordre de cessation et d’abstention de Nexo intervient après que la société ait omis de s’enregistrer en tant que courtier-négociant dans l’État, ce qui constitue une violation manifeste de la loi Martin.

D’autre part, Celsius a eu jusqu’au 1er novembre pour fournir aux autorités des informations concernant sa structure de propriété, sa stratégie d’investissement et ses moyens de garde pour les dépôts de crypto-monnaies.

En revanche, les 3 autres sociétés auxquelles la procureure générale de New York a envoyé des lettres restent non identifiées. New York s’est montrée sévère à l’égard des crypto-monnaies et des prestataires de services financiers en général. BlockFi, l’une des principales plateformes de prêt de crypto-monnaies au monde, est par exemple indisponible dans l’État depuis 2020.

Ce dernier développement accroît la pression réglementaire à laquelle Celsius est confrontée aux États-Unis. Ces dernières semaines, la société a reçu des ordres de cesser ses activités et de s’abstenir dans quelques États, dont l’Alabama, le Texas, le Kentucky et le New Jersey.

Les États ont accusé Celsius de proposer des produits de prêt de crypto-monnaies sans s'être enregistré auprès des régulateurs. Malgré ses récents problèmes réglementaires, Celsius a levé 400 millions de dollars il y a une semaine, portant sa valorisation totale à plus de 3 milliards de dollars.

Le PDG de la société, Alex Mashinsky, a déclaré qu’il espérait que ce nouveau financement rassurerait les régulateurs financiers américains sur la stabilité de Celsius et sa compliance avec la loi.

Tags:
Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.