Home > News > L’Iran interdit les activités de minage de crypto-monnaies pendant 4 mois

L’Iran interdit les activités de minage de crypto-monnaies pendant 4 mois

Le gouvernement iranien a interdit les activités de minage de crypto-monnaies jusqu’en septembre 2021, suite à une série de coupures d’électricité dans les grandes villes du pays.

Le président iranien Hassan Rouhani a annoncé hier que le gouvernement avait interdit les activités de minage de crypto-monnaies pendant 4 mois. Le minage du Bitcoin (BTC) et d’autres crypto-monnaies ne sera donc plus autorisé avant le 22 septembre.

Le gouvernement iranien a pris cette mesure en raison d’une série de coupures d’électricité qui ont frappé les grandes villes du pays. Il a imputé la responsabilité de ces pannes à la sécheresse, à une augmentation de la demande d’électricité pendant l’été et aussi au minage de crypto-monnaies.

« L’interdiction du minage de crypto-monnaies prend effet immédiatement jusqu’au 22 septembre … Environ 85 % du minage actuel en Iran n’est pas autorisé » a déclaré le président.

Cette décision est surprenante, car l’Iran est l’un des principaux centres de minage de crypto-monnaies dans le monde. Selon une nouvelle étude d’Elliptic, le pays représente 4,5 % de toutes les activités de minage de Bitcoins dans le monde. Selon cette étude, l’Iran pourrait générer 1 milliard de dollars par an grâce aux activités de minage de crypto-monnaies.

L’Iran a été l’un des rares pays à légaliser officiellement les activités de minage de crypto-monnaies. Le pays compte 50 centres de minage sous licence dans 14 de ses provinces. De plus, l’Iran a fortement dépendu des crypto-monnaies pour contourner les sanctions économiques actuelles imposées par les États-Unis. Les mineurs du pays sont obligés de vendre leurs crypto-monnaies à la Banque centrale d’Iran (CBI) qui les utilise pour importer des produits, contournant ainsi les sanctions économiques.

Malgré cela, le gouvernement iranien s’est plaint que le minage de crypto-monnaies mettait à rude épreuve son approvisionnement en électricité. Le fournisseur d’électricité du pays, Tavanir, a déclaré que les centres de minage de crypto-monnaies en Iran consomment environ 209 mégawatts d’électricité. Cependant, le gouvernement s’est plaint à plusieurs reprises que les gens minent illégalement des crypto-monnaies à la maison et dans les mosquées, ce qui exerce une pression supplémentaire sur son approvisionnement en électricité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.