Home > News > Le gouverneur de New York est prié de refuser les permis aux mineurs de crypto-monnaies

Le gouverneur de New York est prié de refuser les permis aux mineurs de crypto-monnaies

La lettre demande au gouverneur de refuser le permis d’exploitation du Title V concernant les deux anciennes installations de combustibles fossiles qui pourraient accueillir des opérations de minage de crypto-monnaies. 

Une lettre signée par un certain nombre d’organisations patronales et syndicales a été envoyée à la gouverneure de l’État de New York, Kathy Hochul, pour lui demander de refuser l’autorisation de transformer les anciennes centrales à combustibles fossiles de la ville en installations de minage de crypto-monnaies.

Cette demande intervient quelques jours après que les autorités aient envisagé la possibilité de convertir la centrale électrique de Greenidge et la centrale Fortistar North Tonawanda en installations de minage de crypto-monnaies. 

Les préoccupations environnementales croissantes liées au minage de crypto-monnaies ont forcé les régulateurs à reconsidérer leur soutien aux projets de minage de crypto-monnaies dans un contexte de répression active de la Chine pour réduire et empêcher le fonctionnement des mineurs dans le pays.

Les groupes qui se sont adressés au gouverneur ont demandé aux autorités d’examiner l’impact environnemental du minage de crypto-monnaies de type « Proof of Work » (PoW) en soulignant que les opérations de minage de crypto-monnaies compromettraient gravement l’engagement de la ville à réduire ses émissions de gaz à effet de serre. 

Soulignant l’inefficacité de l’authentification via (PoW), la lettre indique que « le minage de crypto-monnaies en suivant le protocole Proof-of-Work utilise d’énormes quantités d’énergie pour alimenter les ordinateurs nécessaires à l’activité ».

« Si cette activité devait se développer à New York, elle pourrait compromettre radicalement les objectifs climatiques de New York établis dans le cadre de la loi sur le leadership climatique et la protection des communautés » ajoute-t-elle. 

La lettre souligne également que Basil Seggos, commissaire du département de la conservation de l’environnement de l’État de New York, a déclaré le mois dernier que l’ancienne usine de charbon devenue une ferme de minage de Bitcoin, Greenidge, n’avait « pas fait preuve de compliance avec la loi sur le climat de New York ».

Elle a exigé que toute action de l’administration Hochul soit basée sur une évaluation environnementale complète de l’impact de la conversion des deux installations de combustible fossile en site de minage de crypto-monnaies et a demandé qu’un permis d’air Title V soit refusé aux deux installations. 

Le New York Digital Investment Group (NYDIG) a conclu que le minage de Bitcoin représentait pas moins de 0,04 % de la consommation mondiale d’énergie primaire en 2020.

Tags:
Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.