Home > News > Le cofondateur de Bitmex, Ben Delo, s’est rendu aux autorités américaines

Le cofondateur de Bitmex, Ben Delo, s’est rendu aux autorités américaines

Le cofondateur de BitMEX, Ben Delo, s’est rendu aux autorités hier mais a été libéré après avoir payé 20 millions de dollars pour sa caution.

Le cofondateur de BitMEX, Ben Delo, s’est rendu hier aux autorités américaines. Delo a quitté le Royaume-Uni pour New York hier et a été présenté au juge d’instance américain Sarah L. Cave dans le cadre d’une procédure à distance.

Selon les documents du tribunal, Delo a plaidé non coupable aux accusations portées contre lui. Delo a été libéré sous caution de 20 millions de dollars, les conditions générales de la caution permettant au cofondateur de BitMEX de conserver un passeport britannique et de retourner dans le pays.

Rachel Miller, porte-parole de Delo, a déclaré à Bloomberg : « Les accusations portées contre Ben sont infondées et représentent un excès injustifié de la part des autorités américaines. Ben a l’intention de se défendre contre les accusations et de compenser son nom devant les tribunaux ».

En octobre, la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) des États-Unis a accusé Delo et les autres cofondateurs Arthur Hayes et Samuel Reed d’avoir exploité la plateforme BitMEX sans être enregistrés. Les dirigeants ont également été accusés d’avoir enfreint les règles de la CFTC, notamment en matière de lutte contre le blanchiment d’argent (AML) et de connaissance de la clientèle (KYC).

De plus, le ministère américain de la Justice a inculpé les trois dirigeants ainsi que le premier employé de Bitmex et responsable du développement commercial, Greg Dwyer, pour violation du Bank Secrecy Act. L’affaire de BitmeX avec les autorités traîne depuis des mois et a pris plusieurs tournures en cours de route.

Selon la loi sur le secret bancaire, les institutions financières doivent fournir aux régulateurs des documents concernant les transactions supérieures à 10 000 $. Cette mesure vise à empêcher les criminels de blanchir d’énormes sommes d’argent dans les banques et autres institutions financières.

Delo n’est pas le seul à se rendre aux autorités. Plus tôt ce mois-ci, les autorités américaines ont révélé un accord de reddition avec Hayes et le cadre devrait se rendre à Hawaï le 6 avril. Entre-temps, Reed a été arrêté en octobre 2020 mais a été libéré sous caution de 5 millions de dollars.

Le dernier membre du groupe, Dwyer, est toujours en fuite, mais les autorités travaillent déjà à une procédure d’extradition à son encontre.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.