Home > News > Bookblocks.io vend des NFT pour supporter l’éducation des femmes en Afghanistan

Bookblocks.io vend des NFT pour supporter l’éducation des femmes en Afghanistan

Des NFT représentant des œuvres d’art inspirées de l’auteur américain Louisa May Alcott seront vendus pour un prix de départ de 0,0025 ETH.

Le monde de la blockchain est réputé pour ses collectes de fonds en période de crise humanitaire, qu’il s’agisse d’une urgence d’électricité au Texas, de la deuxième vague de la pandémie en Inde ou plus récemment de la situation des femmes en Afghanistan.

La plateforme de jetons non fongibles (NFT) Bookblocks.io est la dernière en date à utiliser l’innovation pour contribuer à de tels efforts via sa nouvelle collaboration avec Women for Afghan Women visant à aider les femmes en Afghanistan à accéder à l’éducation.  

Alors que les craintes concernant le retrait des droits fondamentaux des femmes en Afghanistan augmentent sous le régime des Talibans, Bookblocks s’est associé à Women for Afghan Women pour mettre aux enchères un NFT spécial dont les recettes serviront à financer les efforts de l’organisation basée à New York pour permettre la formation éducative et professionnelle des femmes en Afghanistan et aux États-Unis.

Le NFT sortira le 5 octobre 2021 et présentera la moitié du visage d’une femme recouverte d’une aile de papillon. L’œuvre, inspirée de l’auteur américain Louisa May Alcott, sera également accompagnée de la citation « rien n’est impossible à une femme déterminée ».

Afin d’attirer l’attention sur le sort des 2,2 millions de filles qui n’ont pas pu retourner à l’école en Afghanistan, Bookblocks.io a annoncé que 2 200 exemplaires du NFT seraient frappés et vendus.

Chaque NFT sera mis en circulation avec un prix de départ à 0,025 ETH, ce qui vaut un peu plus de 75 $ à l’heure où nous écrivons ces lignes. Tous les fonds récoltés lors de ces ventes serviront à soutenir les efforts de Women for Afghan Women. Chaque vente ultérieure sera assortie d’un résidu de 5 %, a noté la firme NFT.

« Il s’agit d’une génération qui a grandi en gardant l’espoir et en rêvant de son avenir grâce aux possibilités d’éducation » a déclaré Naheed Samadi Bahram, Directrice de Women for Afghan Women aux États-Unis.

« Nous nous engageons à servir les femmes et les filles afghanes en Afghanistan et les réfugiés afghans qui arrivent aux États-Unis » a ajouté Bahram.

Les talibans ont interdit l’éducation des femmes lorsqu’ils contrôlaient l’Afghanistan dans les années 1990. Aujourd’hui, ils ne conseillent aux hommes de retourner dans les établissements d’enseignement que lorsqu’ils ont repris le contrôle du pays après le retrait des troupes américaines le mois dernier. 

La situation actuelle met en évidence les capacités des NFT à soutenir les mesures de secours, ce qui rend les efforts de Bookblocks.io et de Women for Afghan Women d’autant plus cruciaux. 

Tags:
NFT
Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.